Menu

ANIMOPOÉTIQUE | 2022

Animopoétique
OPO, la Zone Utopiquement Reconstituée à l'épreuve de l'animal.

L'homme a longtemps fait prévaloir sa suprématie sur l'animal. L'époque actuelle a quelque peu fissuré cette certitude. Le sort des animaux, la question animale est de nos jours très souvent posée. Les zoos, les cirques, les laboratoires, les abattoirs... sont dans le viseur de nombreux citoyens qui pensent que notre rapport à l'animal doit être à minima reconsidéré.

" C'est un enjeu majeur que de réapprendre, comme société, à voir que le monde est peuplé d'entités autrement prodigieuses que ne le sont les collections de voitures et les galeries des musées. Et de reconnaître qu'elles exigent une transformation de nos manières de vivre et d'habiter en commun ".
" L'énigme toujours intacte d'être humain est plus riche et plus poignante quand on la partage avec les autres formes de vie de la grande famille, quand on leur prête attention, quand on fait justice à leur altérité ". 

Baptiste Maurizot

Animopoétique propose aux intervenant·es d’explorer comment faire alliance avec l’animal au sein d’une installation performance, co-créée avec le Lycée Professionnel Agricole du Haut Anjou à Azé (53) .

En s’appuyant sur la connaissance des lycéens et des lycéennes des animaux et sur les caractéristiques de l’animalerie comme outil de travail mais aussi comme possible déclencheur imaginaire, nous allons inviter les participant·es à mettre en scène l’animal au sein de dispositifs ciné/matos/graphique et poétique qui mêleront une image projetée, un support de projection et la présence humaine et/ou animale (vivantes et/ou projetée).

Nous allons tenter d’explorer une voie qui cherche à voir comment inscrire notre pratique artistique, nos corps d’humains et d’animaux et leurs mouvements respectifs dans une création contemporaine, écologique, c’est à dire qui chercherait à dépasser cette absurdité abyssale d’un monde coupé du monde, supérieur l’un envers l’autre, qui distinguerait l’humain du reste du vivant.

Animopoétique se propose d’approcher les animaux, humain·es compris·es, comme autant de manières d’être vivant·e et de contribuer à l’œuvre poétique.

 » Les animaux sont bien moins des personnages de fables pour enfants ou des bêtes moins évoluées que nous.

Ils sont les cohabitants de la Terre avec qui nous partageons une ascendance, et ainsi l’énigme d’être vivant.

Le mystère d’être un corps, un corps qui interprète et vit sa vie, est partagé par tout le vivant : c’est la condition vitale universelle, et c’est probablement elle qui mérite d’appeler le sentiment d’appartenance le plus puissant « .

Animopoétique propose aux intervenant·es, aux moyens d’outils créatifs simples et ludiques, de questionner au sein d’une création artistique, la distribution des places entre l’homme et les autres animaux, de mettre l’accent sur la richesse des partages sensibles et des interactions possibles entre eux, d’interroger de façon créative, drôle et poétique, une création contemporaine et une humanité en quête de sens et de redéfinition.

Outre l’aventure artistique et humaine se déroulant sur une dizaine de jours, Animopoétique prendra la forme d’un parcours poétique au sein du lycée avec des étapes dans les différents espaces investis pour découvrir à chaque fois une situation onirique et complice entre l’animal et l’homme.

Images projetées combinées avec lumière, ombres, reflets, mouvement, matières, son, mécanismes s’agenceront avec la présence des étudiant·es et de leurs animaux en différents tableaux.

Cette imbrication de rêves et réalité sera l’instantané d’une relation précieuse et sans doute unique entre chaque groupe d’élèves et leurs animaux.

Alors que ces animaux passent une bonne partie de leur vie cloîtrée, nous allons leur permettre d’intégrer réellement ou en image projetée des paysages et des situations imaginaires et qui sait, impulser un autre regard sur cette cohabitation homme et animal.

Tutelles :

Ce projet est financé par la DRAC et la DRAAF dans le cadre de la convention « Culture-Agriculture en Région Pays de la Loire »
Ce projet est fiancé par la Région Pays de la Loire et le Ministère de l’Agriculture.

Ce projet s’inscrit dans les cadre des actions menées par le Réseau d’Actions Culturelles Art’ur.

CALENDRIER :

- 21 septembre 2022 : Rencontre avec le groupe ZUR + visite du Jard'In ZUR avec les lycéen·es.
- 12 & 19 octobre 2022 : Le groupe ZUR au Lycée Professionnel Agricole du Haut Anjou (Azé-53).
- du 14 au 18 novembre 2022 : Résidence du Groupe ZUR au Lycée Professionnel Agricole du Haut Anjou (Azé-53).
- 21 novembre 2022 : Restitution au Lycée Professionnel Agricole du Haut Anjou (Azé-53).